LE LAC INLE

Je suis dans le bus VIP de nuit qui part de Yangoon vers le lac Inle, dans l’est de la Birmanie. Confortablement installée, j’arrive à Nyaung Shwe à 6 heures du matin. Il fait relativement frais, le lac se trouvant à 885 m d’altitude. A la recherche de la guesthouse oú je vais passer 3 nuits, je découvre une bourgade oú se mêlent activités rurales, de pêche, et touristiques depuis quelques années. Peu de routes goudronnées, mais un quadrillage de chemins sablonneux oú vivent poules, vaches, chiens…

dsc02034

DSC02042.JPG

Nyaung Shwe est relié au lac Inle par un chenal d’environ 7 kilomètres. Aujourd’hui, partir de Nyaung Shwe et faire le tour du lac est l’activité « phare » proposée avec insistance aux touristes. Ce sont de longues barques plates et effilées, équipées d’un moteur, puissant, bruyant et crachotant qui embarquent 4 ou 5 personnes, calées en file indienne au fond de leur fauteuil, vers des boutiques situées sur les bords du lac ou autres lieux de curiosités (femmes girafes).

Le lendemain  matin, réveillée par le chant du coq, je pars découvrir le petit village de Maing Tauk. C’est un village flottant autour duquel s’étalent des jardins également flottants. Les plate-bandes sont d’ abord construites verticalement : sur des piquets de bambous fichés dans le fond  (le lac est peu profond) poussent des plantes grimpantes et touffues qui serviront de ‘matelas’ aux futures cultures. Une fois l’ épaisseur suffisante, l ‘ ensemble est couchée sur la surface de l’eau et fixée de nouveau dans le fond par des piquets de bambou. Tout y pousse : tomates, aubergines, petits pois, etc..

dsc02021

dsc02019

L’autre côté du lac est différente, plus vallonnée (en vélo on s’ en aperçoit vite ). D’ un chemin, aprés avoir gravi 150 marches on accéde à un temple qui offre une vue magnifique sur le lac.

Le marché de Nyaung Shwe est un festival de couleurs, de senteurs et de curiosités. Un peu à l’écart, se trouve des vignobles qui proposent des dégustations…je n’y suis pas allée.

dsc02039

Une réflexion sur “LE LAC INLE

  1. Bourinet

    Merci pour le mode de fabrication de ces îlots flottants. Très intéressant. J’en avais vu en Irak dans les années 1980 avant que la guerre avec l’Iran ne les engloutisse. C’était sous d’autres latitudes.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s