Hpa An et Moulmein

Je suis donc partie, de bon matin, en vélo dans les alentours de Hpa An. De nombreuses grottes sont présentes dans ces dômes karstiques, notamment la plus proche : la Bat Cave. Aprés quelques kilomètres, il faut prendre un chemin de terre qui aboutit à un temple (encore).  A l’ombre et avec vue sur la rivière, c’est un endroit idéal pour se reposer. La grotte est fermée par une porte et  un panneau indique que c’ est pour la préservation des chauves-souris. On peut toujours revenir à la tombée de la nuit pour les voir sortir et s’envoler de la grotte ! Le trajet du retour se fait sous une châleur accablante. A la tombée de la nuit (6h) , la fraîcheur amène tout le monde à sortir. C’ est dimanche, la fête bat son plein sur le pont et la rotonde du lac Kan Thar Yar.

dsc01950

J’ai déjà fait un changement dans mon itinéraire. De Hpa An, je vais aller à Moulmein en bâteau. Le trajet dure 3 heures sur la tranquille Salouen. L’embarquement d’ une douzaine de personnes plus 2 vélos se fait directement depuis une plage. Le bâteau est en fait une longue  barque á fond trés plat sur lequel sont installé des fauteuils de jardin. Au dessus, une toile goudronnée protège du soleil ou de la pluie. Le ronronnement du moteur, le clapotis de l’ eau incitent à la somnolence.

dsc01954

A mi parcours, on s’arrête  ( pourquoi ?) dans un village situé sur une berge : maisons entièrement construites en bois au milieu d’ une végétation luxuriante, pas de voiture, des enfants qui se baignent…image idyllique. Passage obligé par le temple (en fait c’était ça la raison de l’arrêt) qui  est magnifique, au milieu d’un jardin bien entretenu.

DSC01956.JPG

On repart. En peu de temps on arrive, toujours sur une plage, au nord de Moulmein. Ville triste oú les anciennes belles demeures coloniales tombent en ruine. Des petits navires, à leur dernier souffle sillonnent encore la rivière. La colline aux pagodes, elle, résiste au temps. Le coucher du soleil lui redonne quotidiennement, quelques instants, son éclat d’antan.